Contenu

116 006 : Numéro européen d’aide aux victimes

 

Depuis le 4 décembre, le 116 006 est devenu le numéro européen d’aide aux victimes se substituant au 08victimes.

Ce numéro gratuit, animé par la fédération France Victimes, est une porte d’entrée unique pour toutes les victimes, proches et témoins directs, quelle que soit la forme de l’agression ou le préjudice subi.

Joignable n’importe où en Europe, cette plateforme permet aux victimes de bénéficier d’une aide psychologique adaptée aux circonstances, d’être informées sur leurs droits et d’être renvoyées vers les organismes de proximité compétents notamment vers les associations locales d’aide aux victimes conventionnées par le ministère de la Justice.


Pour compléter le dispositif téléphonique du 116 006, France Victimes met à disposition des victimes une adresse mail : victimes@france-victimes.fr


Qu’est-ce qu’une victime ?

La résolution n° 40-34 de l’Assemblée générale de l’O.N.U du 29 novembre 1985 définit les victimes comme : « des personnes qui, individuellement ou collectivement, ont subi un préjudice, notamment
une atteinte à leur intégrité physique ou mentale, une souffrance morale, une perte matérielle, ou une atteinte grave à leurs droits fondamentaux, en raison d’actes ou d’omissions qui enfreignent
les lois pénales dans un État membre, y compris celles qui proscrivent les abus criminels de pouvoir, c’est à dire qui ne constituent pas encore une violation de la législation pénale nationale, mais qui représentent des violations des normes internationales reconnues en matière de droits de l’homme ».

De manière globale en France, on relève en 2016 près de 5 000 000 plaintes.
Selon la dernière enquête conduite en 2016 par l’INSEE en partenariat avec l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.
« Cadre de vie et sécurité » :

• 470 000 ménages victimes de cambriolages ou tentatives ;
55 % des victimes portent plainte.
• 6 millions de personnes victimes de menaces ou injures ;
7 % portent plainte.
• 610 000 personnes victimes de violences physiques hors ménage ;
27 % portent plainte.
• 466 000 victimes de violences sexuelles hors ménage en 2015-2016 ;
moins de 10 % portent plainte.
• 780 000 victimes de violences physiques et sexuelles au sein du
ménage en 2015-2016 ; moins de 10 % portent plainte.
• 558 000 victimes de violences au sein du couple en 2015-2016 ;
15 % portent plainte.


Qu’on soit victime d’un chauffard, qu’on soit victime de son ex, du racisme d’un recruteur, ou de haters, qu’on soit victime de passants homophobes ou du vol de son identité, qu’on soit victime de l’inondation de son quartier ou d’un patron aux mains baladeuses, qu’on soit encore victime d’une escroquerie sur Internet ou victime de son oncle… ; qu’on soit une femme, un homme, un enfant ou une personne âgée, on peut appeler le 116 006, le numéro d’aide aux victimes.