Contenu

ARGENTAN : rénovation urbaine du quartier Saint Michel

 

Le projet de rénovation urbaine du quartier Saint Michel d’Argentan a fait l’objet d’une convention pluriannuelle avec l’ANRU, qui a été signée le 29 juin 2007 et modifiée ensuite par avenants.

Les objectifs généraux du projet urbain :

Le projet concernait un quartier enclavé caractérisé par sa densité et l’ancienneté du bâti. Le programme de renouvellement urbain, qui s’est achevé en 2014, a permis :

  • la démolition de 300 logements locatifs sociaux,
  • la construction de 141 logements,
  • la réhabilitation de 532 logements,
  • la résidentialisation de 74 logements,
  • la construction de 30 logements étudiants,
  • la reconfiguration de nombreux espaces publics : aménagement de l’espace central du quartier, restructuration des rues reliant le quartier au centre-ville, aménagement des voiries de desserte des futurs logements, aménagement d’un square au cœur du quartier, démolition de 10 garages, recomposition de l’espace commercial.

Après la destruction des bâtiments vétustes ou insalubres, la réhabilitation de certains autres, la construction de nouveaux immeubles à dimension humaine, de pavillons individuels groupés, la valorisation d’espaces verts, la création d’aires de jeux, la modification du plan de circulation, le quartier s’est doté d’une nouvelle identité. Le bilan de tous ces travaux est positif.
Ce quartier d’après-guerre s’est transformé. Il est aujourd’hui moderne et semble vivant, son image s’est nettement améliorée. Le pari de la mixité sociale semble réussi et l’âge moyen du quartier s’est rajeuni. Cela a été rendu possible notamment grâce à la reconstitution d’une offre sociale adaptée aux besoins.

Les financements :

L’Anru a investi 4,37 millions d’euros pour un montant global de projet de 31,12 millions d’euros, les autres organes financeurs ayant été la commune d’Argentan, la Communauté de communes du Pays d’Argentan, le Conseil Départemental, le Conseil Régional, les bailleurs sociaux (l’Office Public de l’Habitat de l’Orne, la SAGIM et le Logis Familial) et divers.