Contenu

Attention aux risques d’intoxications au monoxyde de carbone

 

Le monoxyde de carbone est un gaz indétectable par nos sens car il est inodore, incolore et non irritant. Au moment de la remise en route des appareils de chauffage, il provoque chaque année des intoxications graves. Pour les éviter, il convient de respecter certaines règles de prudence.

Les principales sources d’intoxication sont des chaudières et les cheminées ou les poêles présentant des facteurs favorisants tels que la mauvaise aération (entrée ou sortie d’air absente ou obstruée, ou obturée) ou un défaut de l’appareil.

Pour éviter les intoxications qui peuvent avoir de graves conséquences, il convient de respecter les règles suivantes :

- Avant chaque hiver : faire intervenir un professionnel qualifié pour contrôler et entretenir les installations de chauffage (chaudières, poêles et inserts) et les chauffe-eaux,
- Au moins une fois par an : faire ramoner les conduits de fumée par un professionnel et par action mécanique,
- Tous les jours : aérer régulièrement le logement et pendant 10 minutes minimum même lorsqu’il fait froid, et ne jamais obstruer les entrées et sorties d’air (grille d’aération dans la cuisine, la salle d’eau, la chaufferie).
- Les chauffages d’appoint même munis de dispositifs de sécurité ne doivent pas être utilisés en continu. Les consignes d’utilisation, fournies par le fabriquant, doivent être respectées. L’appareil doit être situé dans une pièce correctement ventilée.
- Les groupes électrogènes ne doivent jamais être placés dans un lieu fermé (maison, cave, garage, grenier…), mais à l’extérieur des bâtiments et éloignés des prises d’air.

Les premiers signes d’intoxication sont des maux de tête, nausées, malaises ou vomissements : il faut aérer immédiatement le logement, arrêter si possible les appareils à combustion, évacuer au plus vite les locaux et appeler les secours (112, 18 ou 15).

 

Pour en savoir plus, consultez le site de Santé Publique France

 
 

Documents associés :