Contenu

Cérémonie d’hommage au préfet Claude Erignac

 

La cérémonie d’hommage au préfet Claude Erignac s’est tenue ce mardi 6 février dans la Cour d’Honneur de la Préfecture, en présence des autorités civiles et militaires, et des agents de préfecture et des sous-préfectures.
" L’assasinat du préfet Claude Erignac, il y a tout juste 20 ans fut un choc profond, durable pour sa famille et pour ses amis. La blessure fut grave aussi pour la France et pour la République" indiquait la préfète Chantal Castelnot.
Juriste avisé, gestionnaire rigoureux, homme de dialogue et de négociation, Claude Erignac a été choisi en janvier 1996 pour assumer la fonction difficie de préfet de la région Corse, préfet du département de la Corse-du-Sud, qu’il a exercé jusqu’à ce vendredi 6 février 1998 à 21h15 où il est tombé sous des balles criminelles.

Les élèves de la classe "défense" du collège Louise Michel d’Alençon, accompagnés de leur proviseur, Philippe Paris et de leur professeur, Christophe Bayard ont chanté la Marseillaise après que l’un d’eux ait fait la lecture de la phrase du Préfet Erignac : "La première des solidarités est celle qui relie les citoyens entre eux à travers l’Etat. C’est la solidarité nationale. L’administration qui la met en oeuvre est faite pour servir."
Tous ont été reçus dans les salons de la résidence par Madame la Préfète à l’issue de la cérémonie.