Contenu

Chantal Castelnot, nouvelle préfète de l’Orne

 

Nommée préfète de l’Orne lors du conseil des ministres le 2 août 2017, Chantal CASTELNOT a pris officiellement ses fonctions le 28 août. À cette occasion et selon la tradition républicaine, la cérémonie des honneurs militaires et du dépôt de gerbe a eu lieu en fin de matinée, au monument aux morts de la place de Gaulle à Alençon, en présence des autorités civiles et militaires.
Dans son allocution aux personnalités conviées à la préfecture à l’issue de la cérémonie, la nouvelle représentante de l’État s’est déclarée ravie de sa nomination dans "ce département prétendument rural et d’une grande richesse patrimoniale".

Entrée au service de L’État via l’Institut Régional d’Administration de Lille, la 82e préfète de l’Orne a commencé sa carrière dans l’administration en 1980 comme attachée de préfecture, à la sous-préfecture de Compiègne, dans l’Oise.
"J’ai eu la chance de faire de belles rencontres qui m’ont encouragée à devenir préfète". Titularisée dans le poste de sous-préfète chargée de mission auprès du préfet du Pas-de-Calais, son département d’origine en 2000, les affectations suivantes la conduiront à Saint-Omer, puis en Lorraine, en qualité de secrétaire générale pour les affaires régionales, ensuite à Paris, au ministère de l’intérieur et en 2015, à la sous-préfecture de Palaiseau.

 

Un grand intérêt pour le monde agricole

Un temps mise à disposition de la mission interministérielle sur les mutations économiques, elle a acquis une spécialité en la matière et elle porte un grand intérêt au monde agricole. "Faire remonter au plus haut niveau les préoccupations du territoire, aller sur le terrain pour sentir les choses", c’est ainsi qu’elle entend se mettre au service de l’Orne et de ses habitants.