Le phénomène de retrait gonflement des argiles

Contenu

Le phénomène de retrait gonflement des argiles

 

Les variations de la quantité d’eau dans certains terrains argileux produisent des gonflements (période humide) et des tassements (périodes sèches) et peuvent avoir des conséquences importantes sur les bâtiments à fondations superficielles.

Dans l’Orne, 46 arrêtés de catastrophes naturelles dus à des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols ont été pris sur 31 communes entre mai 1989 et décembre 2018.

En 2019, le bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a produit la carte d’exposition des formations argileuses au phénomène de mouvement de terrain différentiel en France métropolitaine ; des obligations et des recommandations réglementaires ont été définies selon le niveau d’exposition. Vous trouverez ces informations dans la plaquette suivante Construire en terrain argileux : la réglementation et les bonnes pratiques (format pdf - 5.1 Mo - 02/07/2021)  :