Contenu

Le préfet à l’écoute des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration

 

Dans le cadre du congrès de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie de l’Orne qui s’est tenu le 30 mars à Argentan, le préfet a souligné l’importance du secteur en termes de contribution à l’attractivité des territoires.
En saluant la belle vitalité de l’UMIH61 qui totalise une centaine d’adhérents, Isabelle David s’est engagée à être une interlocutrice attentive à la résolution des difficultés que pourraient rencontrer les professionnels du secteur et à les accompagner dans leurs projets de développement.


Deux priorités partagées : La sécurité et l’emploi

Le préfet a profité de cette rencontre avec les représentants de la profession pour revenir sur deux thèmes inscrits à l’ordre du jour du congrès, qui sont au cœur des priorités de l’État.
Sur les questions de sécurité, elle a vivement encouragé son auditoire à s’allier avec les forces de l’ordre et à observer les préconisations des référents sûreté de la police et de la gendarmerie afin de limiter les risques de cambriolages, d’agressions et d’infractions en tous genres.
Sur la formation professionnelle et les besoins en ressources humaines, elle a rappelé que les services de l’État sont à la disposition des employeurs pour les aider à recruter la bonne personne dans le dispositif le mieux adapté. « Le contrat d’apprentissage, les contrats aidés et bientôt la garantie jeunes sont autant de possibilités à considérer pour répondre à vos besoins en personnel ».

Besoins qui s’inscrivent dans un secteur qui pèse 200 millions de chiffre d’affaires annuel, génère dans le département 4 400 emplois non délocalisables et participe à l’image de la région. « Depuis trois mois que je suis dans l’Orne, j’ai constaté que les atouts de ce beau territoire étaient méconnus. Tâchons ensemble de les développer » a conclu le préfet.