Contenu

Le sanglier classé "nuisible" sur 5 massifs cynégétiques

 

Le sanglier occasionne de nombreux dégâts aux cultures agricoles, notamment dans quatre massifs cynégétiques (Monts d’Amain, Longny, Sud Perche, Gouffern) dans lesquels il est classé "nuisible" à ce titre.
Plusieurs cas de peste porcine africaine ont été détectés ces derniers mois en Belgique, à la frontière avec la France. La peste porcine africaine est une maladie strictement animale, sans danger pour l’homme ; elle ne touche que les suidés (porcs et sangliers) chez lesquels elle entraîne de fortes mortalités. Le virus est très résistant dans l’environnement. Il n’existe ni vaccin, ni traitement contre cette maladie.

Face à ces deux enjeux majeurs, il convient de se mobiliser pour endiguer la population de sangliers.
Mme la préfète de l’Orne, sensible aux dégâts causés par les sangliers aux cultures et aux prairies, attentive aux arguments présentés lors de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS) réunie dans sa formation spécialisée « nuisibles » le 27 février 2019 a décidé, comme la réglementation le prévoit, d’autoriser du 1er au 31 mars 2019, la destruction des sangliers, dans les 4 massifs cités ci-dessus, ainsi que dans le massif d’Andaines, où les dégâts agricoles justifient ce classement du sanglier.

L’arrêté du 28 mai 2018 fixant la liste complémentaire, les périodes et les modalités de destruction des animaux nuisibles ainsi que les territoires concernés par leur destruction dans le département de l’Orne pour la campagne 2018/2019 est modifié par l’ arrêté préfectoral modificatif du 28 février 2019 (format pdf - 728.3 ko - 28/02/2019) .
Un communiqué de presse (format pdf - 120.6 ko - 28/02/2019) est publié ainsi que la cartographie représentant les 5 massifs cynégétiques concernés par ce classement.

Le droit de destruction est distinct du droit de chasse.
Le droit de destruction appartient au propriétaire, possesseur ou fermier. Aussi l’autorisation de chasser n’emporte pas l’autorisation spéciale de détruire les animaux susceptibles de causer des dégâts. Le titulaire d’un bail de chasse ou une personne autorisée verbalement à chasser ne saurait être admis à exercer le droit de destruction qu’en vertu d’une délégation expresse écrite.

Les modalités de destruction :

  • La demande de destruction ne pourra être effectuée que par le détenteur de droit de destruction.
  • uniquement à l’affût et à l’approche sur les cinq massifs pré-cités,
  • sur autorisation individuelle préfectorale ( formulaire de destruction du sanglier (format pdf - 94.8 ko - 01/03/2019) téléchargeable),
  • uniquement en plaine,
  • la destruction peut se dérouler d’une heure avant le lever du soleil, à une heure après le coucher du soleil,
  • le tir des laies suitées est interdit,
  • pour chaque sanglier tué du 1er au 31 mars 2019, le carton de renseignements dûment rempli devra obligatoirement être retourné dans les 48 heures suivant la mort de l’animal à la Fédération Départementale des Chasseurs de l’Orne (BP 70015 – 61201 ARGENTAN cédex). Il est également possible de déclarer chaque animal tué, dans les 48 heures suivant le prélèvement, en utilisant la procédure de la télédéclaration sur le logiciel CYNEF à l’adresse suivante : www.fdc61.fr. Cette procédure dispense du retour du carton. Aucun sanglier ne pourra être déplacé avant que le système de marquage ne soit apposé sur l’animal.

Si ce détenteur n’effectue pas personnellement la destruction par tir, l’autorisation qui lui sera accordée pourra être déléguée par lui, par écrit à un ou plusieurs tiers (titulaires du permis de chasser) pour agir à sa place. Pendant l’acte de destruction, le délégataire doit être porteur de la délégation écrite signée du détenteur du droit de destruction et d’une copie de cette autorisation préfectorale signée.

Le cas échéant, les lieutenants de louveterie pourront être diligentés par Mme la Préfète pour conduire des battues administratives.


Contact : Direction départementale des territoires - Service Eau et Biodiversité
Bureau Nature et Politiques de l’Eau - cité administrative - Place Bonet - BP 537 - 61007 ALENCON
téléphone : 02 33 32 50 53
courriel : ddt-chasse@orne.gouv.fr