Contenu

Le sexisme tue aussi : 5ème plan de mobilisation et de lutte contre toutes les violences

 

Le 8 septembre 2016, la Ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes, Laurence Rossignol a lancé une grande campagne de mobilisation contre le sexisme.

Le sexisme regroupe à la fois des croyances et des comportements. Il repose sur l’idée que les femmes sont inférieures aux hommes. Ses manifestations sont très diverses : des formes à l’apparence anodine (stéréotypes, « blagues », remarques) jusqu’aux plus graves (discriminations, violences, meurtres).

Si les mouvements féministes, les lois, les politiques publiques ont permis des progrès considérables, les inégalités entre les femmes et les hommes persistent dans notre société.

99 % des femmes estiment subir des injustices ou des humiliations spécialement parce qu’elles sont des femmes. Une femme sur deux a déjà été confrontée à des remarques sexistes sur son lieu de travail, 23 % ont déjà reçu des propositions sexuelles de la part d’un collègue, client ou supérieur hiérarchique.

L’égalité réelle entre les femmes et les hommes se heurte à un plafond invisible dont le matériau principal est le sexisme.


Le plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme a pour objectifs :

  • de rendre visible le sexisme qui se manifeste dans la vie quotidienne des femmes : au travail, dans l’espace public, dans la sphère privée et familiale, dans le sport, la culture, les médias…
  • de mettre en lumières les femmes qui, dans tous ces domaines, font face, innovent, agissent, produisent et dont le travail, la création, l’engagement sont souvent maintenus dans l’ombre ;
  • d’agir pour que chacun, dans l’exercice de ses fonctions, mais aussi dans sa vie personnelle, amicale, familiale, ou dans son rôle de parent fasse reculer tout ce qui porte atteinte à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Associations, collectivités territoriales, entreprises, citoyens et citoyennes peuvent s’engager contre le sexisme et rejoindre la démarche :

  • en faisant labelliser son action ou initiative « Sexisme, pas notre genre » ;
  • en soutenant et relayant la campagne #sexismepasnotregenre sur les réseaux sociaux ;
  • pour les structures, en signant la lettre d’engagement.

Ce plan aboutira le mercredi 8 mars 2017, lors de la Journée internationale des droits des femmes.

 
 
 

Documents associés :