Actualités

Contenu

Les services publics écoresponsables

 

2,4 millions d’agents publics de l’État mobilisés pour la transition écologique
en grand format (nouvelle fenêtre)

Les services publics, présents dans tous les territoires, animés par plus de 2,4 millions de femmes et d’hommes travaillant dans les services de l’État, ses établissements publics et ses opérateurs, ont vocation à jouer un rôle moteur dans la transition écologique.

L’État accélère la transition écologique de ses services

En lançant le plan Services publics écoresponsables, le Conseil de défense écologique a pour ambition d’accélérer la transition écologique des services publics dans leur fonctionnement et leurs missions. Il repose sur un socle de 20 mesures qui incarnent l’écologie au quotidien pour les services publics et sur la mobilisation des agents pour porter des actions et initiatives au plus proche de leurs missions et de leur environnement.

Quelle est la situation aujourd’hui ?

Des démarches écoresponsables ont été engagées depuis 2008 par l’État, à l’occasion du Grenelle de l’environnement, puis dans cadre du plan interministériel Administration exemplaire (2015-2020).
Cette dynamique franchit une nouvelle étape avec les Services publics écoresponsables.

Quels sont les objectifs ?

En rendant obligatoire 20 mesures concrètes pour des Services publics écoresponsables, le Conseil de défense écologique accélère la transformation de la puissance publique pour contribuer directement à des modes de déplacement, de consommation, de chauffage et d’achat ayant un impact réduit sur l’environnement et répondre par la même occasion à une aspiration profonde des agents publics.

Qui est concerné ?

Les mesures adoptées aujourd’hui élargissent le périmètre du dispositif à tous les services de l’État, ses établissements publics et ses opérateurs. Il est également proposé aux collectivités territoriales, leurs établissements publics ainsi qu’aux hôpitaux sur la base volontariat. Les agents volontaires pourront s’engager et proposer d’autres actions à mettre en œuvre à l’échelle locale, en fonction des spécificités de leur administration via un outil collaboratif.

Quel calendrier ?

Les mesures seront déployées en 2020 et une communauté d’agents engagés se constituera progressivement pour échanger les bonnes pratiques, trouver des solutions aux enjeux qui se poseront et favoriser l’émergence d’initiatives locales dans tous les services publics.

Chaque ministère devra également publier un bilan annuel pour valoriser les actions nouvelles mises en œuvre au cours de l’année écoulée et quantifier leurs premiers effets obtenus. Ces bilans publics permettront aux agents et aux citoyens d’observer la transformation des pratiques des administrations et établissements publics.
Quelles sont les mesures adoptées ?

20 mesures sont désormais obligatoires pour l’ensemble des services de l’État, de ses établissements publics et de ses opérateurs. Elles concernent :

  • la mobilité durable des agents,
  • la suppression du plastique à usage unique,
  • une politique d’achat zéro-déforestation,
  • une alimentation plus respectueuse de l’environnement,
  • la réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments publics,
  • la suppression des produits phytopharmaceutiques,
  • l’économie circulaire et la maîtrise de l’empreinte carbone du numérique.

Les agents volontaires pourront s’engager et proposer d’autres actions à mettre en œuvre à l’échelle locale, en fonction des spécificités de leur administration via un outil collaboratif.

Détail des mesures (format pdf - 187.2 ko - 19/02/2020)