Lutter contre les violences dans le sport

Contenu

Lutter contre les violences dans le sport

 

« Il y a 6 mois, le monde du sport s’est trouvé confronté à une série de témoignages dramatiques. Cette déflagration a brisé l’omerta qui sévissait depuis trop longtemps dans le monde du sport laissant isolées plusieurs victimes, parfois très jeunes.

La lutte contre toutes les formes de violence, y compris sexuelles, est un engagement central de mon mandat en tant que ministre déléguée chargée des Sports.

Alors que fort heureusement la parole commence à se libérer, le monde sportif a désormais rendez-vous avec l’histoire. Pour ne plus rien laisser passer. Pour ne plus laisser une victime seule. Pour tout mettre en œuvre afin de garantir la sécurité et favoriser l’épanouissement de toutes celles et ceux qui rejoindront nos clubs en métropole et en outre-mer à la rentrée. Et nous souhaitons qu’ils soient nombreux et en confiance.

Pour accompagner les dirigeants, les éducateurs, les bénévoles et les familles, j’ai souhaité un plan de prévention co-construit avec le mouvement sportif, les collectivités locales, les associations de prévention et d’aide aux victimes, les services territoriaux du ministère et les branches professionnelles que je remercie chaleureusement pour leur participation active.

A travers le kit de sensibilisation ci-dessous je formule le vœu que dès cette rentrée 2020 nous manifestions notre mobilisation commune pour une vigilance bienveillante, afin que tous les pratiquants et leurs familles se sentent en sécurité lorsqu’ils pratiquent un sport ou nous confient leurs enfants.

Je sais mieux que personne l’engagement des dirigeants, des éducateurs et des bénévoles qui œuvrent au quotidien dans les clubs. Les supports du kit que nous mettons à votre disposition valorisent l’engagement des clubs en faveur du respect, de l’épanouissement, du partage, bref des valeurs que nous prônons tous pour un sport inclusif, éducatif et responsable.

Mon Ministère est pleinement mobilisé pour vous accompagner, traiter les alertes et signalements en lien avec les directions départementales et orienter les victimes vers des associations d’aide.

Je compte sur votre implication pour diffuser et afficher dans vos locaux et équipements sportifs, les documents mis à votre disposition. Ce sont les vôtres.

Désormais, vous le savez, nous sommes tous concernés. »

Roxana Maracineanu - Août 2020

Lien vers le kit de sensibilisation : https://sports.gouv.fr/accueil-du-site/zoom-sur/article/campagne-de-sensibilisation-et-de-prevention-des-violences-dans-le-sport


Au niveau régional, la lutte contre les violences et les discriminations dans le sport constitue une préoccupation de toute première importance pour le ministère des sports et la DRDJSCS de Normandie, tant dans le domaine du sport de haut-niveau que dans celui des pratiques sportives pour toutes et tous. A ce titre, de nombreuses actions sont engagées sur le territoire, dans le but de sensibiliser, prévenir et former.

Pour répondre à cet objectif de formation, une conférence a eu lieu le vendredi 4 décembre 2020, portant sur la prévention des violences sexistes et sexuelles dans le sport, s’adressant à tous les acteurs qui sont concernés de près ou de loin par cette question. Des formations / sensibilisations ont eu lieu début 2021.

Les services de l’État et le mouvement sportif normand n’ont cessé de se mobiliser dans la lutte contre ces dérives malgré la crise sanitaire qui a fortement impacté la stratégie de départ. Cette dynamique doit perdurer au niveau départemental et ce en étroite collaboration avec le Comité Départemental Olympique et Sportif de l’Orne.

Un premier comité de pilotage Ornais a eu lieu en novembre 2020 et le second le 10 mai 2021. Nous devons agir tous ensemble autour du plan d’action départemental et lutter contre ces violences dans le sport.

Un manifeste d’engagement est disponible afin d’impliquer les structures dans une dynamique de lutte contre les violences via la mise en place d’un plan d’action. Ce manifeste engage :
- L’État et le mouvement olympique dans la mise en place de formations et de temps de sensibilisation, dans la mise à disposition voire création d’outils, dans l’accompagnement des structures dans la déclinaison de leur stratégie.
- Les structures sportives dans la mise en place d’un plan d’actions. Au-delà d’un socle d’engagement minimum, les structures décideront sur quels engagements elles souhaiteront se positionner. Une fois le manifeste signé, les structures auront accès aux formations et outils réalisés. Un temps de valorisation régional ou départemental sera organisé afin de communiquer auprès des licencié.e.s et du grand public. Les structures devront répondre annuellement à un questionnaire bilan afin de déterminer les suites à donner. En cas de non-respect des engagements, aucune pénalisation n’est prévue mais un nouvel échange sera engagé pour qu’à terme le.la signataire respecte son engagement.

La signature des engagements est centralisée à l’échelon régional via un outil numérique :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScWFgra8jK1h_7n7ObGOv_hgYBA5kwyeMy6r3QZdyN7kS4zsw/viewform


Un Motion Design est également disponible pour la région de Normandie :

⚠️ <html>https://www.youtube.com/watch?v=FUW848vhWAs</html>


Contact : SDJES, Service Départemental à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports :
POTTIER Céline : 02 33 32 42 86 ou sdjes-61-sport@ac-normandie.fr