Contenu

Notion de périmètre de sécurité

 

La DREAL a introduit la notion de périmètre de sécurité autour de la position des cavités. Celui-ci est reporté sur le site CARMEN .

 

La DREAL a introduit la notion de périmètre de sécurité autour de la position des cavités. Celui-ci est reporté sur le site CARMEN sous la dénomination « périmètre de sécurité » en hachuré rouge.

Périmètres de sécurité (CARMEN)
La notice qui accompagne la base de données, indique "les périmètres de sécurité autour des indices".
Afin de faciliter l’application des doctrines relatives au droit des sols par les services déconcentrés de l’État, les indices de cavité (ponctuels et surfaciques) ont été affectés d’un périmètre de sécurité R, comprenant la distance de sécurité S adoptée par chaque département et la précision de la localisation P de l’indice.

Le rayon du périmètre de sécurité affecté à chaque indice est le suivant :
R (m) = P (m) + S (m)

ILLUSTRATION


Dans l’Orne,
- Le périmètre du cône d’effondrement (S(m)) est de 60 m (cf doctrine).
Cela s’appuie sur une étude statistique réalisée par le BRGM sur les marnières de Seine Maritime. En effet, il a été observé que 98 % des cavités liés à des effondrements de marnières ont un périmètre inférieur à 55 m.
- L’incertitude de la position et de la géométrie de la cavité (P(m)) est indiqué sur le site du BRGM (infoterre).

Le résumé est :
incertitude du point sur le site du BRGM (entre 0 et 100m en général)
+ périmètre du cône d’effondrement (60m)
= périmètre de sécurité (indiqué sous CARMEN)

Recherche de cavités
Pour les cavités, la recherche de présence et l’impact d’une cavité est à réaliser par un bureau d’étude compétent.

Une étude géotechnique préalable à un projet ne répond généralement pas à la question. En effet, les études géotechniques portent sur l’aplomb de la construction, et non sur un périmètre autour (cône d’effondrement de 60m).

Il est nécessaire de vérifier aussi la présence ou non de cavité dans le périmètre des 60m afin que la construction ne soit pas affectée par l’effondrement.

ILLUSTRATION