Dates d’ouverture et de fermeture de la chasse

Contenu

Ouverture anticipée de la chasse au sanglier

 

Sensible aux dégâts causés par les sangliers aux cultures fourragères et attentive aux arguments de la Fédération de Chasse de l’Orne et de la Confédération paysanne, Chantal Castelnot, préfète de l’Orne a décidé d’avancer la date d’’ouverture de la chasse aux sangliers au 3 septembre 2017, sur l’ensemble du département de l’Orne.

Toutefois, à partir de cette date, et jusqu’à l’ouverture générale fixée le 24 septembre 2017, la chasse au sanglier ne pourra être pratiquée que dans les conditions suivantes :

  • en battue avec au moins 5 chasseurs,
  • uniquement dans les cultures et posté dans une zone de 30 mètres autour de celles-ci pour favoriser le tir, sous réserve de bénéficier du droit de chasse sur le territoire concerné,
  • tous les jours entre 9 heures et 19 heures,

Le responsable de la battue devra déclarer celle-ci au plus tard 24 heures avant le jour de la battue (ou 48 heures avant si elle a lieu un dimanche) à :

L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (O.N.C.F.S.)
Le Pin Fleury
61310 LE PIN AU HARAS
Tel : 02.33.67.19.20
uniquement par fax : 02.33.67.33.41 ou par courriel : sd61@oncfs.gouv.fr

En outre, durant la période d’ouverture anticipée de la chasse au sanglier, à l’exception des samedis et des dimanches, le tir de cette espèce à l’approche ou à l’affût est possible sous réserve de l’obtention par le détenteur du droit de chasse d’une autorisation préfectorale individuelle.
Le tir à l’approche ou à l’affût ne pourra être pratiqué que dans les conditions suivantes :

  • délégation d’un maximum de huit chasseurs,
  • entre la période prévue d’une heure avant le lever du soleil et d’une heure après son coucher,
  • prélèvement maximum autorisé d’un sanglier par chasseur et par sortie,
  • prélèvement des laies suitées interdit.

Durant la période d’ouverture anticipée de la chasse au sanglier, tous les animaux prélevés devront être porteurs d’un système de marquage. Aucun sanglier ne pourra être déplacé avant que le système de marquage ne soit apposé sur l’animal.

Par ailleurs, les lieutenants de louveterie se tiennent à la disposition de l’ensemble des exploitants agricoles qui le souhaitent pour intervenir sur leur secteur.

Les formulaires de demande d’autorisation et de déclaration sont disponibles à la Direction Départementale des Territoires et sont téléchargeables ci-dessous :