Contenu

Se baigner, sans danger : plan national pour lutter contre les noyades

 

Chaque été, en France, les noyades font de nombreuses victimes aussi bien en piscine qu’en lac, en mer ou en rivière.
L’apprentissage de la nage, la surveillance des enfants par un adulte, la prise en compte de son niveau physique avant la baignade ou le respect des zones de baignade autorisées permettraient pourtant d’éviter un grand nombre de ces noyades.

Quelques conseils :

1) Avant de se baigner  :

• Assurez-vous de votre niveau de pratique
• Choisissez les zones de baignade surveillées
• Informez-vous sur les conditions de baignade

2) Pendant la baignade avec vos enfants :

• Restez toujours avec vos enfants
• Baignez-vous en même temps qu’eux
• Désignez un seul adulte responsable de leur surveillance
• Équipez vos enfants de brassards (s’ils ne savent pas nager)
• Méfiez-vous des bouées ou des autres articles flottants
• Surveillez vos enfants en permanence (même s’ils sont équipés de brassards)

3) Pour vous même :

• Ne vous baignez pas si vous ressentez le moindre frisson ou trouble physique
• Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner
• Soyez vigilant lors de la baignade (tenez compte de votre forme physique et évitez tout
comportement à risque)

4) Profitez de votre piscine en toute tranquillité :

• Équipez votre piscine (barrières, abris de piscine ou couvertures, alarmes sonores)
• Pendant la baignade : mettez à côté de la piscine (une perche, une bouée et un téléphone pour alerter
les secours)
• Après la baignade : sortez les objets flottants, jouets, bouées, objets gonflables et retirez l’échelle

Un plan national d’aisance aquatique

Roxana MARACINEAU, ministre des Sports, a lancé un plan national d’aisance aquatique pour sensibiliser le grand public aux risques liés à la baignade et aux mesures élémentaires de protection à prendre pour les prévenir.

Aisance aquatique - Un tutoriel pour les familles from ministeredessports on Vimeo.

Ce plan vise à mieux prévenir les risques de noyades en responsabilisant notamment les parents à l’acquisition des bases du savoir flotter pour leurs enfants et ce, dès le plus jeune âge, tout en les sensibilisant aux plaisirs de l’eau. Le plan « Aisance aquatique » est également renforcé par un plan de développement des piscines, notamment les bassins d’apprentissage dans les territoires les moins équipés, doté de 15 millions d’euros.

Par ailleurs, dans le cadre du dispositif national « J’apprends à nager », dont le budget a été doublé en 2019 (3 millions d’euros), le ministère des Sports finance partout en France des cours de natation pendant les vacances scolaires, le week-end ou lors des temps périscolaires. Ce dispositif a été ouvert aux enfants dès 4 ans jusqu’à l’âge de 12 ans.

Dès 2020, la ministre des Sports entend élargir le dispositif « J’apprends à nager » aux adultes.

Depuis sa création, ce dispositif a permis à 310 000 enfants d’apprendre à nager. L’objectif est de toucher 120 000 enfants supplémentaires en 2019.

Une étude sur la signalisation des zones de baignade sera également lancée auprès de l’AFNOR permettant d’évaluer les opportunités d’évolution de la réglementation française pour plus de cohérence avec les autres réglementations nationales des pays limitrophes et des pays à fort taux de touristes en France.


En savoir plus :

> Se baigner en toute sécurité, sur le site du ministère de la Santé

> Le plan aisance aquatique et ses tutoriels vidéos