Contenu

COVID-19 : Violences intra familiales

 

Violences conjugales - Impact potentiel du confinement

Le 16 mars dernier, la secrétaire d’État en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes a alerté sur le risque du confinement à domicile comme terreau propice aux violences conjugales. L’enjeu est d’importance : il s’agit de mieux protéger et de soutenir au mieux les victimes dans un contexte qui ne rend pas possible les déplacements physiques.

Quelles sont les réponses nationales pour les victimes en cette période ?

  • La plateforme http://arretonslesviolences.gouv.fr/ est toujours active et accessible 24h/24.
    La personne peut alerter via un tchat soit un gendarme soit un policier formé en fonction de son lieu de domicile. L’accès à la plateforme peut être effacé pour ne pas mettre en danger la personne.
  • L’accessibilité du numéro d’écoute, de conseils et d’orientation le 3919 est réduite mais maintenue. Le 3919 est accessible tous les jours, de 9h à 22h en semaine et de 9h à 18h les week-ends et jours fériés.
    Il ne s’agit pas d’un numéro d’urgence : le numéro 17, qui met en relation avec les forces de l’ordre, doit être privilégié. Il est aussi possible de donner l’alerte aux forces de l’ordre par SMS au numéro 114.
  • Le Mouvement français pour le Planning familial reste accessible via un numéro national, anonyme et gratuit, le :
    0800 08 11 11 : il s’agit du numéro de la plateforme nationale Sexualités-contraception-IVG qui peut aussi accompagner des situations de violences conjugales et/ou sexuelles.
  • Réponses spécifiques pour les enfants et les jeunes jusqu’à l’âge de 21 ans :
    En cas d’urgence : le Service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger Allô enfanceen danger. Le numéro 119 reste accessible 24h sur 24 / 7j sur 7 pendant cette période de crise sanitaire. Les temps d’attente peuvent être plus longs, et les appels d’enfants et d’adolescents sont prioritaires.
    Il s’agit d’un numéro gratuit, accessible depuis tous les téléphones, sur les plages horaires 7h-22h.
    https://www.allo119.gouv.fr/

Quelles sont les réponses pour les victimes dans l’Orne en cette période ?


Permanences écoute / accueil / orientation des victimes :

  • Le Centre d’Information aux Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) de l’Orne maintient un accueil téléphonique est maintenu de 9h à 12h et de 14h à 17h afin d’informer et d’orienter Pour toute information et prise de rendez-vous, contactez le 02.33.64.38.92 ou cidff.orne@orange.fr . Site internet https://www.infofemmes-orne.fr/
  • Accueil de jour
    • Accueil de jour Ysos à Mortagne-au-Perche : accueil téléphonique maintenu au 02 85 52 05 70
    • Accueil de jour ACJM à Alençon : accueil téléphonique maintenu au 02 33 32 20 00 et sur l’adresse mail suivant acjm.alencon@wanadoo.fr

Conseils pratiques en cas de violences conjugales en période de confinement :

Si vous êtes victime : évitez de téléphoner au moment d’une mise en danger potentielle et effacez les traces de votre passage sur Internet et/ou dans votre journal d’appels du téléphone portable.
Restez calme et appelez le 17 en cas d’urgence ou bien le 3919 ou encore le numéro des associations d’aide aux victimes lorsque vous êtes moins susceptible d’être vu.e ou entendu.e par votre conjoint violent.e. Il est aussi possible de joindre par SMS le numéro d’urgence 114.
En cas d’urgences, appelez également le 115 qui vous proposera un hébergement d’urgence.

Si vous êtes témoin en faisant notamment partie du voisinage : appelez le 17 en cas d’urgence ou bien appelez le 3919 si besoin de conseils ou encore utilisez le tchat de la plateforme : http://arretonslesviolences.gouv.fr/