Les communiqués 2022

Contenu

Dispositif de permanences juridiques du CIDFF en visioconférence au sein des espaces France Services

 

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, Monsieur Sébastien JALLET, préfet de l’Orne s’est rendu hier à Sées pour une présentation du dispositif de permanences juridiques en visioconférence du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) au sein des espaces France Services du département de l’Orne, en présence des élus et des partenaires du projet.

 

Constatant que les femmes vivant en milieu rural font souvent face à un isolement accentué (manque de mobilité, absences de structures d’aide) sans ressources extérieures pour se faire aider et faire valoir leurs droits, la Fédération Régionale des CIDFF a ouvert de nouveaux points d’écoute en secteur rural.

Ce dispositif soutenu par l’État dans le cadre du plan France Relance à hauteur de 250 000€ à l’échelle régionale, s’appuie dans l’Orne sur le réseau des établissements France Services, qui proposent grâce à leurs espaces de confidentialité, des lieux non stigmatisants et discrets pour les victimes de violences qui peuvent ainsi prétexter un rendez-vous avec une autre institution.

Ces consultations gratuites et en visioconférence offrent aux personnes en difficulté et/ou victime de violences, une écoute attentive, un accès à l’information facilité et une orientation personnalisée dans le domaine juridique par les juristes du CIDFF.

A l’heure actuelle, ces permanences se tiennent au sein de 4 espaces France Services dans le département : Gacé, Briouze, Sées et Val-au-Perche.
Les agents d’accueil de ces espaces France Services ont ainsi été sensibilisés et formés sur la posture à adopter pour une prise en charge et une orientation de qualité des personnes dès leur arrivée dans l’établissement.

En parallèle du soutien fort apporté pour le développement des permanences physiques et des accueils de jour, les services de l’État accompagnent le déploiement de ces nouveaux moyens « d’aller-vers » visant à renforcer et intensifier l’accès aux droits, la prévention, le repérage et l’accompagnement des femmes victimes de violences dans une démarche globale en collaboration avec les partenaires associatifs du territoire.

En cette journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le Préfet de l’Orne rappelle que la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, Grande Cause du Quinquennat, doit être menée sans relâche et que la lutte contre les violences faites aux femmes en constitue le premier pilier, la condition sine qua non sans laquelle l’égalité ne saurait advenir.