Contenu

Restrictions des usages de l’eau dans le département de l’Orne

 

Le département reste concerné par des mesures de restriction des usages de l’eau, mais la zone d’alerte sécheresse « Sarthe amont » (secteurs d’Alençon à Moulin-la-Marche) passe d’une situation de crise sécheresse à une situation d’alerte renforcée.

 

Depuis l’arrêté préfectoral du 25 juillet modifié le 10 août 2022, des mesures de crise à alerte sécheresse sont en cours sur l’ensemble du département. Les récentes précipitations et la fin des périodes de canicule ont stoppé la dégradation hydrologique mais les prévisions météorologiques et l’évolution des débits des rivières ne permettent pas pour l’instant d’espérer une amélioration durable.
La fin des conditions extrêmes rencontrées depuis plusieurs semaines permet cependant une réévaluation du classement des zones d’alerte et une réduction des mesures de restriction sur la zone d’alerte sécheresse « Sarthe amont » (secteurs d’Alençon à Moulin-la-Marche) qui passe ainsi d’une situation de crise sécheresse à une situation d’alerte renforcée.

Les conditions actuellement rencontrées sur les autres zones d’alerte ne permettent pas d’envisager une réduction des mesures dans l’immédiat. L’évolution des conditions météorologiques et hydrométriques doivent permettre au préalable d’envisager une amélioration durable.

La situation actuelle est donc désormais la suivante :

  • Les zones d’alerte « Dives et Vie » , « Huisne », « Risle, Charentonne et Guiel », « Touques » et « Orne amont » sont classées en situation d’ ALERTE (format pdf - 707.2 ko - 31/08/2022) sécheresse ;
  • Les zones d’alerte de « Sarthe amont », « Avre » et « Iton » sont classées en situation d’ ALERTE RENFORCÉE (format pdf - 619.9 ko - 31/08/2022) sécheresse ;
  • Les zones d’alerte « Orne moyenne », « Mayenne amont » et « Egrenne, Varenne » sont classées en situation de CRISE (format pdf - 1.2 Mo - 31/08/2022) sécheresse.

Des mesures de limitation ou de restriction temporaire des usages de l’eau, pour les usages des particuliers, des collectivités, des industriels et des agriculteurs notamment, sont en vigueur sur l’ensemble des bassins en alerte ou en crise jusqu’à nouvel ordre. Elles concernent entre autres l’arrosage des pelouses, jardins, plantations en pleine terre, bacs, jardinières…, le lavage des véhicules, le remplissage des piscines privées, etc.
Ainsi, par exemple, pour un particulier, une collectivité ou une entreprise en secteur de crise sécheresse, l’arrosage des fleurs en pleine terre, pots, jardinières… est interdit.
En situation de crise, les capacités de la ressource sont réservées pour les usages prioritaires dont l’alimentation en eau potable des populations, la santé, la salubrité publique, la sécurité civile et l’abreuvement des animaux.

La gestion quantitative économe de l’eau est l’affaire de tous : particuliers, entreprises et collectivités.

Les zones concernées par ces mesures figurent sur la carte ci-après (cliquez sur la vignette de la carte pour l’agrandir).
La liste des communes concernées, les mesures applicables aux usages de l’eau et leur zonage sont consultables dans l’ arrêté préfectoral du 31 août 2022 (format pdf - 768 ko - 31/08/2022) , sur le site internet du ministère de la transition écologique et en mairie.

Il importe que chacun fasse preuve de civisme en respectant ces mesures qui veillent à préserver la ressource en eau pour les usages prioritaires : eau potable, santé, salubrité, sécurité civile, etc.

 
 

Documents associés :